Les Centrales d’Achats Africaines font le bilan de leurs activités

Les Centrales d’Achats Africaines font le bilan de leurs activités 20 ans après leur création

Du mercredi 1er au vendredi 03 mars 2017, s’est tenue dans la salle de conférence de l’hôtel Riviéra à Conakry, la 19ème Assemblée Générale de l’ACAME. Placée sous l’autorité du Pr. Alpha Condé, Président de la République de Guinée, avec la présence effective du Dr Abdourahmane Diallo, Ministre de la Santé et de Monsieur Yéro Baldé, Ministre des Enseignements Supérieurs de Guinée, les participants venus de plusieurs pays, se sont penchés sur la politique d’approvisionnement des structures sanitaires en médicaments essentiels de qualité et ont passé en revue les différentes reformes du secteur de la santé et du sous-secteur de la pharmacie.

Le thème central de cette AG, « 20 ans après leur création, quelles stratégies les Centrales d’achats doivent-elle adopter pour renforcer la disponibilité et l’accès aux médicaments essentiels de qualité ? », qui a été couplée aux 2ème journées pharmaceutiques de la Guinée, a été l’occasion pour ces acteurs majeurs de la santé publique de projeter l’avenir des centrales d’achats dans leur mission essentielle, celle de rendre disponibles et accessibles les médicaments de qualité.

Dans son allocution, le Secrétaire Permanent de l’ACAME, Dr KADEBA, s’exprimant au nom du Président de l’Association a rappelé l’historique de la création de l’ACAME, ses missions, son rôle et ses défis. Il a remercié l’ensemble des partenaires techniques et financiers qui appuient l’association depuis bientôt 20 ans. Il a présenté un bilan succinct des acquis de l’association, les outils développés, les différents programmes de renforcement des capacités des acteurs des centrales, le plaidoyer envers les décideurs entre autres. Ce fut l’occasion d’informer officiellement les participants du lancement très prochain d’un important projet de renforcement des systèmes d’assurance qualité au bénéficie de 14 pays, en lien avec les directions des médicaments, avec l’appui financier de l’Initiative 5PC et de Expertise France.

La Nouvelle PSP Côte d’Ivoire a exposé sur les thèmes suivants :

    -Réforme de la Pharmacie de la Santé Publique de Côte d’Ivoire en ASBL : une innovation juridique du système national de santé : La présentation faite par Dr YAPO Serge, Directeur Commercial et Marketing Pharmaceutique, a permis de partager le processus de réforme de la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire. Ce thème « attendu » par les participants a lancé le débat sur l’évolution souhaitée du statut des centrales d’achats vers un statut leur conférant plus d’autonomie de gestion.

    -Construction d’un entrepôt préfabriqué à la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire : une syndication exemplaire de mobilisation de ressources financières : M. DIOMANDE Brahima Ouloto, Chef de département des Affaires Juridiques et du Contentieux de la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire a présenté la collaboration qui a permis à la Centrale d’achat ivoirienne d’acquérir un entrepôt moderne préfabriqué (Warehouse in a Box), doublant ainsi ses capacités de stockage, favorisant une amélioration de ses performances opérationnelles.

Selon les usages et comme le stipule les textes de l’ACAME, Dr KONATE Moussa, Directeur General de la Pharmacie Centrale de Guinée a été nommé nouveau Président de l’ACAME pour une durée de un (1) an. Il succède ainsi au Directeur Général de la Pharmacie Centrale de Tunisie.

Par ailleurs, l’organisation de la 20ème AG ayant été confiée à la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique de Côte d’Ivoire, son Directeur General, Pr YAPI Ange Désiré, assure de fait la vice-présidence de l’ACAME pour une durée de 1 an également.

Pour rappel, l’ACAME a été créé en 1996 au lendemain de la dévaluation du franc CFA. Les pays africains de la zone franc, soutenus par la Commission Européenne, se sont réunis à Abidjan en 1994 pour prendre des mesures urgentes en vue de pallier les effets néfastes de ce changement de parité sur le coût des médicaments et l’accessibilité des populations aux soins de santé. La déclaration d’Abidjan a alors posé des principes d’actions en vue de promouvoir une véritable concertation entre tous les Etats Membres pour harmoniser leurs politiques pharmaceutiques.

Elle compte à ce jour 21 pays membres, dont la Côte d’Ivoire. Dans le cadre de son fonctionnement, l’ACAME organise chaque année son Assemblée Générale au cours de laquelle les DG échangent sur l’état d’avancement des actions, prennent et/ou font le suivi des résolutions et des recommandations pour la bonne marche de l’Association.

ADAE Aphoussiata